Yaouh a pour objectif de fédérer les citoyens autour de différentes thématiques d’actualité en leur donnant une tribune dans laquelle ils puissent s’exprimer.

Une tribune d’informations au plus proche de la réalité, loin du filtre des médias conventionnels.

Un lieu d’expression libre, basé sur des principes démocratiques, où chacun pourrait exprimer ses opinions par rapport à son propre ressenti.

Une plate-forme participative parlant du quotidien « vrai », celui auquel chacun et chacune d’entre nous, citoyens engagés ou simple spectateur, est confronté chaque jour.

Libre de ton, loin des clivages, Yaouh met à disposition de tous des outils puissants pour faire bouger les choses. Sondages, pétitions, articles à charge comme à décharge, tels sont les moyens dont chacun d’entre nous peut bénéficier afin de faire entendre sa voix.

Tracer sa voie. Celle qui rassemble, celle qui unit, celle qui conteste et celle qui propose.

Travailler ensemble dans l’intérêt commun pour faire bouger le monde d’aujourd’hui vers un avenir plus collectif où chacun puisse être entendu, écouté, considéré.

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s'activait, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d'un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! N’es-tu pas fou ? Tu crois que c'est avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu ? » « Non, répondit le colibri, mais je fais ma part ».

La légende du Colibri (Conte amérindien)